Un nichoir au jardin

Grâce à Alain et Annie, il y a maintenant un nichoir aux moineaux au jardin du Quartier Durable. Dans l’article ci-dessous Alain Dirick explique la vie des moineaux et le type de nichoir qui leur convient.

C’est sans doute depuis les temps préhistoriques que le Moineau domestique est proche de l’homme, il s’est adapté à l’habitat humain et il a su profiter de sa cohabitation. Sédentaire, on peut le voir toute l’année sautiller, s’agiter bruyamment, prendre un bain de poussière et chercher à se nourrir. Son alimentation est  mixte composée essentiellement de graines, et en partie d’insectes.

Au printemps, il construit son nid sous nos toits, dans les anfractuosités et dans les haies. En hiver, les moineaux se regroupent, partent en bandes à la recherche de nourriture et forment des dortoirs nocturnes.

Depuis la dernière décennie, une grande partie des populations de moineaux a disparu de Bruxelles, il ne s’agit plus que de petits groupes.

Il faut y voir une conséquence de la transformation de petits parcs arborés en parkings, des vieilles demeures remplacées par des bâtiments modernes sans jardins et d’un usage trop important d’insecticides. Privé ainsi de refuges, de nourriture et de lieu de nidification, le Moineau domestique n’a pas beaucoup d’avenir dans notre capitale.

A défaut de rendre nos cités plus « vertes », on peut lui venir en aide en installant des nichoirs où il trouvera en hiver un refuge et, au printemps un lieu de nidification. Des graines de céréales ou des « boules à mésanges », déposées à la mangeoire ou sur le sol, rendront ses conditions de vie moins difficiles.

Le nichoir :

Le plus attractif sera un modèle « boite aux lettres » avec un trou d’envol de 35 mm de diamètre. Idéalement, les Moineaux domestiques vivent en colonies et plusieurs nichoirs placés l’un à côté de l’autre est possible.

Il  peut être  installé sur un balcon, une terrasse, sous un avant-toit, contre un mur ou un arbre.

Comments are closed.