Category Archives: Jardin collectif

Singing in the rain!

Même sous la pluie et dans le froid, on fait la fête au jardin du Quartier Durable! Ce dimanche 3 décembre, nous avons chanté Noël, réchauffés par un bon chocolat chaud ou un verre de vin chaud. Un moment très convivial.

Noel au jardin

Entretien du jardin – un jeu d’enfant !

Merci à tous – jeunes et moins jeunes – qui ont aidé avec un entretien de notre jardin de rencontres au mois d’octobre.  Nous préparons les bacs et le sol pour y cultiver des comestibles l’année prochaine.

Que le partage commence !

Nos premiers pas dans l’aventure des Incroyables Comestibles continuent.

Voici le résultat de la culture de pommes de terre dans le bac de Laurence, chaussée de Saint Job. Les passants en ont pu profiter à leur grand plaisir.

 

 

 

 

Au jardin du Quartier Durable, les voisins se régalent des courges et courgettes. Et voici un des bons plats qu’ils ont cuisiné avec recette ci-dessous:

 

 

 

 

 

COURGETTE FARCIE AU VEAU, QUINOA, POIVRONS, OLIVES ET MOZZARELLA

(Version végétarienne, simplement omettre la viande. Vous pouvez aussi remplacer le persil plat avec du basilic.)

4 personnes

Astuce : servez ce plat avec une salade de dés de tomates et de concombre, un légume de la même famille que la courgette.
Vin : Loire Rouge.

Ingrédients

  • 150 g de quinoa
  • 4 courgettes
  • huile d’olive
  • 1 oignon, émincé
  • 250 g de haché de veau
  • 3 càs d’olives noires, hachées
  • 2 tomates, évidées et coupées en dés
  • 1 poivron rouge, en dés
  • 3 càs de persil plat, haché
  • 2 càc de poivre de Cayenne
  • 1 càs de paprika
  • 1 boule de mozzarella
  • 2 càs de pignons de pin
  • sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 200°C. Faites cuire le quinoa selon les instructions sur l’emballage. Coupez les courgettes en deux, faites-les cuire quelques minutes au micro-ondes, puis enlevez la chair avec une cuillère. Coupez-la en petits dés et laissez dégorger les courgettes évidées.
  2. Faites chauffer un filet d’huile d’olive dans une poêle et faites-y revenir l’oignon. Ajoutez la viande hachée et laissez cuire jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Incorporez-y les dés de chair de courgettes, les olives, les dés de tomates et de poivron, le quinoa et le persil. Assaisonnez de poivre de Cayenne et de paprika. Salez et poivrez.
  3. Farcissez les courgettes avec le mélange, parsemez de mozzarella et de pignons. Enfournez 20 min.

 

Une bonne idée pour la culture de légumes en pots

Merci à Nicolas pour cette bonne idée pour ceux qui veulent cultiver des légumes chez eux. La cultivation en pots (anciennes bouteilles en plastique).

Et c’est pratique si vous partez en vacances quelques jours – pas besoin d’arroser tous les jours.

Voir le lien ci-dessous:

http://citicroc.free.fr/

 

 

L’espace rencontres au jardin renovée

Voilà que l’espace ‘rencontres’ au jardin du Quartier Durable  fait peau neuve. Malgré le gros vent et les averses du dimanche 30 juillet, un équipe déterminé a enlevé les plantes devenues trop invasives et ont remis le geotextile et renouvelé la couche de copeaux. Merci à Annie, Alain, Cédric, Candice et Susan,  et aussi Carol, Madeleine et Nicky (pour les finitions après)!

Avant

 

 

 

 

Durant

Apres

Et merci au beau merle qui nous a rejoint au travail!

Bilan des plantes au jardin Quartier Durable 2017

Comme en 2016 et 2015, nous avons fait un inventaire des plantes au jardin du Quartier Durable à la mi-juillet. Nous jardinons sans produits chimiques et encourageons la biodiversité – c’est important pour les pollinisateurs, les oiseaux et le monde naturel en générale. Toutes les plantes indigènes sont les bienvenues, même si nous limitons certaines comme les liserons et le houblon qui sont très volontaires !

Cette année le jardin s’est joint au projet des Incroyables Comestibles du Quartier Durable St-Job qui explique la présence de plus de plantes comestibles.

Merci à Madeleine, Felipe, Danae et Nicky pour travail et à Ingrid et Thomas pour leurs connaissances plus approfondies.

Pour comparaison, vous trouverez les bilans de 2015 et de 2016 encore sur ce site.

Partie basse du jardin

1. Aster 26. Groseille
2. Tournesol 27. Houblon
3. Vigne 28. Frêne
4. Vigne vierge 29. Courge
5. Liseron des haies 30. Menthe
6. Renouée des oiseaux 31. Laiteron
7. Bourrache 32. Calinsoga
8.  Vergerette du Canada 33. Oxalis corniculé
9. Chenopode blanc 34. Ortie
10. Sauge 35. Aubépine
11. Onagra 36. Plantain moyen
12. Mauve Sylvestre 37. Benoite commune
13. Armoise Commune 38. La lierre
14. Roquette 39. Ronce commune
15. Thym 40. Ligustrum
16. Mercuriale annuelle 41. Fumaria officinalis / pied-de-celine
17. Lavande 42. Camomille
18. Herbe a Robert 43. Myosotis
19. Hordeum 44. Asperule odorante
20. Oseille 45. Trefle blanc
21. Herbe a Robert 46. Luzerne lupuline
22. Senecon jacobee 47. Renoncule (bouton d’or)
23. Plantain lancéolé 48. Euphorbe
24. Lysimaque ponctuee 49. Veronique spicata
25. Pissenlit 50. Mélilot

1. Buddleia* 21. Lierre
2. Ronce commune/murier 22. Bourrache
3. Egopode podagraire 23. Courgettes
4. Plantain lancéolé 24. Chelidoine
5. Lysimaque ponctuee 25. Fraises du jardin
6. Tanaisie commune 26. Verveine
7. Benoîte 27. Brunelle commune
8. Silènes 28. Mercuriale
9. Liseron 29. Sysimbre officinale
10. Eupatoire chanvrine 30. Julienne des dames (Hesperis matronalis)
11. Trefle blanc 31. Poireaux
12. Melisse 32. Rhubarbe
13. Lotier corniculé 33. Mélisse citronelle
14. Houblon 34. Asperule odorante
15. Rumex 35. Senecon jacobee
16. Trefle rampant 36. Anthriscus
17. Pissenlit 37. Oignons
18. Alchemille 38. Œillet
19. Epilobe 39. Euphorbe
20. Lampsane commune

* Attention: exotique envahissant

Après-midi participatif plantes sauvages et apéro le samedi 15 juillet

Venez nous rejoindre pour un après-midi botanique le samedi 16 juillet, au jardin du Quartier Durable, Montagne de St Job no. 6, à partir de 16h00.

Ensemble nous ferons un bilan des plantes cultivées et sauvages présentes dans le jardin.

Les années précédentes nous avons répertorié jusqu’à une trentaine de plantes différentes, dont beaucoup sont venues s’installer spontanément au jardin. Ce bilan nous permettra de mesurer l’évolution du site et sera la base d’une présentation qui sera disponible sur le site internet du Quartier durable et sur les panneaux du jardin.

Ingrid et Thomas nous raconteront l’histoire de certaines plantes spécialement intéressantes et expliqueront l’intérêt de plantes sauvages dans nos jardins pour le plaisir et pour la préservation de la biodiversité.

Nous clôturons avec un apéro partagé (style auberge espagnole) entre les fleurs ! Tout le monde est le bienvenu à partir de 18h00.

Pour faciliter nos préparatifs, merci de nous prévenir avant le 8 juillet si vous pensez participer.

Nous expérimentons : le jardinage ‘lasagne’ et en butte

Cette année nous expérimentons avec des techniques de permaculture dans notre jardin, Montagne de Saint Job: un espace jardinage ‘lasagne’ et une ‘butte’.

C’est quoi ?

Lasagne: premiere couche verte

Pour le lasagne tout est dans le nom : plutôt que de bêcher ou retourner le sol, on met des couches de matières sur le sol et on plante directement dans le tas. Ça commence avec une couche de carton qui élimine la lumière pour empêcher les plantes existantes qu’on ne désire pas de se proliférer. Puis on alterne des couches ‘verts’ riche en azotes, avec des couches brunes riche en carbone, et de la paille pour assurer l’aération du tas. C’est comme faire un compost. Finalement, si on fait le ‘lasagne’ en printemps, on ajoute de la terre ou compost bien mur à la fin pour que les racines des semences peuvent s’y accrocher.

Creusant avant de créer la butte

Le jardinage en butte est similaire sauf qu’on commence par creuser un bon trou qu’on remplit de branches bien humides en voie de décomposition. Après vient des couches vertes et brunes, comme pour le ‘lasagne’. On termine avec une couche verte pour garder l’humidité dans le tas.

Des branches humides en bas de la butte

Pourquoi ces méthodes ?

Bien arroser chaque couche

En ne pas bêchant ou retournant le sol, on évite de déranger les vers et la vie microscopique qui sont essentiels pour enrichir la terre mais qui ne vivent qu’à des niveaux bien précis. Et petit à petit, le carton et les couches vertes et brunes se décomposent apportant encore des éléments utiles pour la terre. De plus, les deux méthodes sont faciles et on peut faire un ‘lasagne’ n’importe où, même sur une pelouse.

Notre expérience vient de commencer avec la création du ‘lasagne’ et la butte. Il y a beaucoup de recettes pour ces ‘lasagnes’ et buttes, nous en avons choisi une pour chaque – nous verrons bien si elles marchent ! En principe, les tas donnent de bons rendements et se maintiennent tout simplement en ajoutant encore des couches à la fin de la saison.

Encore du brun

 

Prochain étape

Nous allons nous associer au projet Incroyables Comestibles pour choisir quelles plantes vont être mises bientôt dans cet espace.

La butte: couches vertes et brunes sur les branches au fond du trou

Le lasagne: on termine avec de la paille

 

 

 

Avant-goût de Noël, le samedi 17 décembre 2016